Un album jeunesse de Dani Collaterale, éd. Sarbacane.

Ce premier album de Dani Collaterale est un « ovni » visuel à mettre entre toutes les mains.

D’abord l’image sur la couverture de cet album interpelle le lecteur qui a envie d’en savoir plus : une tête de girafe sortant d’un chapiteau de cirque nous invite à rentrer dans le livre, peut-être pour assister à un spectacle ?

Il est sans texte et propose toute une série d’illustrations où apparaissent des lignes et des traits qui offrent une multitude de combinaisons graphiques avec un détail qui attire l’œil. Ce détail apporte presque toujours une pointe d’humour aux dessins.

Le lecteur alors plonge littéralement dans un univers poétique pour les yeux où les courbes se font rares parmi les traits droits qui remplissent la page.On pourrait même se perdre facilement entre deux lignes dans un jeu de cache-cache. Il est alors nécessaire de bien regarder car un serpent ou un lapin peut s’y dissimuler. Ce sont autant d’invitations pour créer des débuts d’histoire à l’abri des gouttes sous un parapluie.

De par ses études d’architecte, l’auteur intègre avec habilité, dans ses dessins, plusieurs jeux de perspective : plongée/contre-plongée, devant/derrière, haut/bas, …qui contraignent le lecteur à adopter plusieurs points de vue, différents à chaque page afin de deviner la suite.

L’utilisation des couleurs et des formes aux traits simplifiés nous ramène à une enfance couleur pastel où l’on s’amusait à dessiner des devinettes. Qui n’a jamais eu à trouver le chapeau d’un mexicain au milieu du désert ? Au fil des pages, l’auteur grâce à son crayon à la mine de plomb (laissé dans un coin d’une page) nous emmène avec lui à suivre ses lignes. Une balade originale qui plaira, sans aucun doute, à tous et à toutes.

Marie-Emmanuelle R.

OPAC Détail de notice